Tél. : +229 95 28 52 20
E-mail : contact@ecobenin.org
Vous êtes ici : Accueil » Climat » ProFAEB FAST START » Actualité du ProFAEB » Eco-Benin à la Foire aux savoirs au Sahel et en Afrique de l’Ouest

Eco-Benin à la Foire aux savoirs au Sahel et en Afrique de l’Ouest

Dégradation des terres et consolidation de la sécurité alimentaire autour de la Réserve de Biosphère de la Pendjari : le foyer Wanrou comme une mesure de mitigation des changements climatiques.

Par Hermione Boko Koudakossi, Responsable NORD Eco-Bénin. bhermione@ecobenin.org

En Afrique de l’Ouest, environ 65% de la population active (dont plus de la moitié sont des femmes) travaillent dans le secteur agricole. L’agriculture au Sahel et de manière générale en Afrique subsaharienne est dépendante des aléas climatiques du fait de la non maîtrise de l’eau et de la dégradation des terres. La qualité de vie des populations est ainsi tributaire des aléas climatiques, des marchés et des facteurs environnementaux. Au cours de la dernière décennie, les crises et conflits se succèdent à un rythme tel que liés aux changements climatiques les différents corps sociaux (populations à la base, chercheurs, secteur privé, secteur public, etc.) ont initié des mesures et techniques simples d’adaptation afin d’assurer un meilleur rendement agricole et une sécurité alimentaire et nutritionnelle aux couches les plus vulnérables de la société. Malgré ces efforts, en 2013, on estime que 11,3 millions de personnes sont à risque d’insécurité alimentaire et nutritionnelle (CILSS, 2013 Note Conceptuelle à la Foire aux Savoirs).

Du 05 au 07 novembre 2013 à Ouagadougou, au Complexe du Centre International de Conférences, s’est tenue la foire aux savoirs et de partage des bonnes pratiques. L’objectif de cette foire est de recueillir et de partager les bonnes expériences et pratiques en matière de gestion des ressources naturelles dans un souci de consolidation de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le Sahel et l’Afrique de l’Ouest.

Eco-Bénin a participé à ce salon dans le cadre de la promotion du foyer amélioré WANROU relatif au Projet de Promotion des Foyers Améliorés Erythréens dans les communes riveraines du Parc national de la Pendjari au Bénin. En effet, consolider la résilience de la sécurité alimentaire et de la nutrition implique des activités de restauration des terres dégradées et de réduction des impacts anthropiques pouvant conduire à la dégradation des terres agricoles. Dans son souci de réduire la déforestation, le projet de promotion des foyers améliorés de type érythréens s’inscrit dans cette dynamique car il contribue à réduire de 60% le déboisement lié au bois énergie tout en vulgarisant les bonnes pratiques de protection de l’environnement et d’adaptation aux changements climatiques

Les activités principales du salon ont consisté essentiellement à des ateliers autour des 5 thématiques ci-après :
• Gestion durable des ressources naturelles et changements climatiques ;
• Elevage et pastoralisme ;
• Réduction de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle ;
• Gouvernance des risques et
• Protection sociale ;
avec plusieurs méthodologies variées et l’apport de plusieurs personnes ressources dans chaque atelier et une restitution en plénière en début de chaque section. Au total 21 ateliers autour des 5 thématiques. Outre ces ateliers, il y a eu le marché des idées et les stands d’exposition qui restaient ouverts de 8h30 à 17h30 GMT.

Comme résultats de la participation de Eco-Bénin, plusieurs réactions favorables face au foyer WANROU dont celles de CILSSNiger, de SOS Sahel, de la représentante du Catholic Relief Services, et des structures privées dont des ONG de la Côte d’Ivoire et du Burkina pouvant déboucher sur des partenariats sud-sud.
D’un point de vue méthodologique, il ressort que les fissures restent une récurrente des Foyers Améliorés du fait du degré de cuisson de l’argile au fil du temps et qui perd sa plasticité. Pour réduire les fissures au niveau de l’entrée du bois, il est recommandé une découpe arrondie dans les angles et un entretien régulier (lissage au filtrat ou lait d’argile) sur plusieurs mois.
La fiche de la démarche de rédaction d’une "bonne pratique" mise à disposition par le CILSS facilitera les rédactions futures des bonnes pratiques d’Eco-Bénin.

Cette foire renforce l’objectif spécifique II du ProFAEB qui est de réduire la vulnérabilité des ménages vivant du commerce du bois énergie par la promotion des activités agricoles familiales adaptées aux changements climatiques. Il est aussi important que Eco-Bénin consolide ses activités de sécurité alimentaire et nutritionnelle tels que "les jardins de Koussou" et les "Banques de semences" dans les projets Sud.

Eco-Benin est recommandée par :

Eco-Benin est membre de :